Str & Pericou

Pour nous suivre dans nos aventures...

17 juin 2008

J18-19: Athènes

Alors, on ne va pas y aller par quatre chemins. Nos 1ères impressions d'Athènes, et par la même occasion, des Athéniens ne vont vraiment pas être élogieuses. Attention, ce qui ne veut pas dire qu'on n'apprécie pas les Grecs. C'est juste les Athéniens........... QU'ON DETESTE !

Pour resituer le contexte : on vient de passer la nuit dans la voiture, de faire 1 h sur l'autoroute où c'est clairement de la folie tellement il y a de monde et tellement les gens vont vite, quand on arrive aux abords de la capitale. Tous contents d'y être, on file au Pirée (le port) pour retirer les billets pré-réservés pour Santorin. jusque-là tout se passe bien : pas de gros bouchon, on ne se perd même pas et en plus on arrive à se garer ! C'est trop beau pour durer. Mais à ce moment là, on ne sait pas encore ce qui nous attend... En gros, on cherche notre camping, et sans le savoir on est à peu près, voyons voir...oui c'est ça, à 200m, sauf qu'on suit les panneaux, et on se tape un détour, tenez-vous bien, d'environ  4h !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! Et là, j'exagère pas ! Comment c'est possible vous allez me dire ? Ben, on a du ressortir d'Athènes ce qui nous prend une bonne 1/2h. Puis, on a refait un p'tit tour sur l'autoroute, avec passage au péage bien-sûr, pour se retrouver dans des embouteillages de taré à cause d'un début d'incendie. C'est bien notre veine ! Environ, 3 h dans les bouchons pour faire 20 km. Puis, rerentrer dans Athènes, allé une autre bonne 1/2h, et là on n'y croyait plus : on voit enfin le camping.

zoom_camping

Si, si c'est lui au fond, on le tiens !!!!

Donc si je résume, on se tape un détour de 30 km en restant 3 h dans les bouchons, pour finalement se rendre compte que si on avait continuer notre route en suivant notre intuition, on aurait trouver le camping à 200m en top chrono 2 min. Ajouter à ça, que les Grecs sont affreux en voiture. Sérieux, on est dans les bouchons - vous voyez ceux du départ en vacances un 14 juillet sur le périph parisien à 18h, ben comme ça en mille fois pire- et ils sont tous en train de klaxonner en gueulant comme des putois à celui de devant d'avancer. A croire qu'ils ne voient pas que ça n'avancent pas. On s'est vraiment demandé si c'était pas une blague. Mais non en fait................ ils sont juste MONGOLIENS !!!!!!!!!! Ça c'est notre réaction à chaud, c'est vrai qu'avec du recul, on se dit qu'ils n'ont pas de cerveau tout simplement. C'est comme ça, ils n'y peuvent rien, les pauvres. Surement, la pollution qui leur attaque le ciboulot...Ben oui, désolé, mais desfois il faut dire les choses comme elles sont.

Bref, quand on réalise le détour qu'on vient de se taper, on est vraiment dans un état, heu...comment dire, ...critique. Certes, heureux d'être arrivés mais dégoutés à l'idée qu'on pourrait y être depuis 4h ! Heureusement, qu'on n'a pas abandonné quand même. Ben oui dans notre désarroi, on était prêt à tirer un trait sur Athènes et Santorin, à perdre nos billets et a tracé directement au Péloponnèse. Mauvais souvenir ! Y'a des galères dont on rigole, mais celle là, j'vous assure qu'on l'a toujours en travers.

On se sent pas trop de faire l'Acropole aujourd'hui, on part juste sillonner les rues d'Athènes au grès de nos envies...

Vacances_Juin_2008_1476 Vacances_Juin_2008_1917

Ah bon, ils boivent du café ici ??? Ils sont malades, fait beaucoup trop chaud !

Vacances_Juin_2008_1910

Hum, on comprend mieux... Ici c'est les Frappuccino qui font sensation !

Vacances_Juin_2008_1484 Vacances_Juin_2008_1486 Vacances_Juin_2008_1494 Vacances_Juin_2008_1493

Quelques petits coins sympas, notamment Plaka

Vacances_Juin_2008_1498 Vacances_Juin_2008_1499 Vacances_Juin_2008_1502

Le temple de Zeus

Vacances_Juin_2008_1500 Vacances_Juin_2008_1511

Vacances_Juin_2008_1518 Vacances_Juin_2008_1520

Mythique stade olympique avec son champion Pericou !

Vacances_Juin_2008_1512

Etat de nos pieds après une journée à marcher en tongs !   

Vacances_Juin_2008_1830Le lendemain, on s'attaque à l'Acropole sous une chaleur écrasante. Pourtant on ne craint vraiment pas trop la chaleur, mais là c'est clair que c'est assommant. Pas un pet' d'air, le soleil qui tape comme jamais. On est vraiment ridicule en France avec nos plans canicules qu'on déclenche dès qu'on approche les 30°C. Sérieux, heureusement que les p'tits vieux en Grèce sont un peu plus résistants (et plus sensés) parce que sinon ça serait l'hécatombe !


Vacances_Juin_2008_1791 Vacances_Juin_2008_1793

Et là, p'tite déception quand même. On savait que le Parthénon était en rénovation, mais à ce point là. Y'a des échafaudages partout - et du monde aussi partout, mais bon ça fallait s'y attendre. Malgré tout, chef d'œuvre impressionnant...

Vacances_Juin_2008_1813 Vacances_Juin_2008_1819 Vacances_Juin_2008_1800 Vacances_Juin_2008_1821

Vacances_Juin_2008_1809 Copie_de_Vacances_Juin_2008_1805

Vacances_Juin_2008_1781 Vacances_Juin_2008_1788

La pollution à Athènes ce n'est pas qu'une légende ! Triste nuage de pollution au loin.

Vacances_Juin_2008_1848On part vers l'Agora où on espère trouver de l'ombre et surtout de l'eau. On a jamais autant souffert de la soif que pendant ces 3 jours à Athènes. Encore, la chaleur on s'y fait, mais on crève réellement de soif. On a  beau prévoir des bouteilles pour la journée, en une heure l'eau est bouillante. Jamais vu ça... Faudra faire avec parce qu'on ne peut pas non plus acheter de l'eau tout le temps. Il nous faudrait de l'eau à volonté !


Vacances_Juin_2008_1837 Vacances_Juin_2008_1838

Bon là on n'en peut plus, on va essayer de se mettre au frais dans le musée de l'Acropole. Sauf que pas de bol, il est fermé ! Les boules...
Pour la peine, on part voir la relève de la garde devant le palais royal.

Vacances_Juin_2008_1852 Vacances_Juin_2008_1905

Alors ça c'est quand même à voir. Trop drôle, des grandes baraques, en collants de laine, jupettes et chaussures à pompons (jsais pas comment ils tiennent avec cette chaleur) qui font une espèce de ballet. Poilant, à ne pas louper.

Vacances_Juin_2008_1849

Là c'est quand je me suis fait chier dessus par un pigeon. Je vous interdis de rigoler. C'est pas drôle du tout.

Visite du quartier universitaire

Vacances_Juin_2008_1866 Vacances_Juin_2008_1867

                                                   Platon                           Socrate (ou peut-être l'inverse, sais plus)

Pour finir, on monte au Lycabette, colline où on a une vue à 360° sur la capitale.

Vacances_Juin_2008_1878 Vacances_Juin_2008_1897

On prend alors conscience des dimensions incommensurables de la ville. Une ville à grande échelle où chaque espace est rentabilisé.

Vacances_Juin_2008_1876 Vacances_Juin_2008_1898

En haut du Lycabette

Mais faudrait quand même pas oublier de reprendre des forces :

Vacances_Juin_2008_1856 Vacances_Juin_2008_1854

Miam, miam !

On passe une bonne partie du reste de la soirée à préparer nos sacs pour les 2 jours que nous nous apprêtons à passer sur Santorin, petite île grecque faisant partie de l'archipel des Cyclades. Là, la voiture ne suivra pas, ça vaut pas le coup de la mettre sur la bateau. Un peu de répit pour elle, jusque là elle ne nous a pas trahi. Le camping accepte de nous la garder en lieu sur en notre absence.


Commentaires

Poster un commentaire